LE MONDIAL DE FOOT 2014 : KIT DE SURVIE

Mesdames, mesdemoiselles et pourquoi pas messieurs, dans un peu plus d’un mois nous allons rentrer dans une nouvelle ère footballistique, aïe …. Ça revient vite 4 ans !
2314251_big-lnd

Les hommes, pour une grande majorité d’entre eux, vont redevenir de simples primitifs oubliant de se laver, ne mangeant que pizzas ou chips, buvant de la bière et tout cela en poussant de grands cris « Mais nooonnnnn », « Oui, oui, oui, buuuuuuuuutttttttttttttttttt », « Y a pas péno là ??? ». D’accord, je caricature un max 😉 Mais on en reparle dans quelques semaines et pour certaines d’entre nous ne serons pas loin du compte.

Alors pour toutes celles qui veulent survivre à cette période, les Copine(s) vous proposent un kit de survie. Faute de quoi nos hommes ne nous adresseront la parole que pour leur apporter ce qui manque à leur plateau TV, au cas où il louperait LE but qui pourrait faire gagner la France (mouais…) ou toute autre équipe qu’il supporte.

Lire la suite

MISE AU VERT

A l’heure des retours de vacances et de la rentrée, j’ai voulu me replonger dans un écrin de verdure et vous le faire partager.
Comme vous le savez j’ai voyagé dans quelques pays étrangers mais cette année pour nos vacances en famille et après 3 longues années d’attente, nous avons décidé de découvrir notre belle France !
Là casse tête car il nous en reste des régions à visiter … Après concertation, nos choix se fixent sur une semaine dans l’Aveyron (limite Cantal) pour se reposer et une semaine dans le Languedoc Roussillon (et non nous n’y sommes jamais allés auparavant !) pour s’amuser.
Je souhaite donc vous parler de cette première semaine en plein milieu de la France, là où il fait toujours le plus froid l’hiver et le plus chaud en été, un « petit » coin perdu et ce mot est faible
Après 7 heures de trajet, nous voilà installés, j’essaie d’envoyer un sms à la familia pour les rassurer sur la route, l’arrivée, l’installation etc … Oui oui je sais on est un peu trop fusionnel ! Et là pas de réseau ! A l’heure de la 4G, j’ai loué une semaine dans un no man’s land à la grande joie de chéri ! Pour capter il fallait reprendre la voiture et faire 15 kilomètres de routes de montagne/campagne … Passé ce premier étonnement, nous avons découvert une magnifique région, loin de tous les commerces et restaurants attrapes touristes que l’on peut voir sur de trop nombreuses cotes.
Les paysages sont vallonnés, les villages typiques et au détour on aperçoit de grands lacs pour se balader ou pêcher. Les habitants et commerçants sont d’une gentillesse comme je n’avais pas vu depuis très longtemps, les premiers jours nous étions d’ailleurs très étonnés de ce constat.

P1040989

P1040988

Pour pouvoir apprécier, la voiture est indispensable ou alors de super mollets pour le vélo, et ce n’est pas du tout notre cas !
J’y ai découvert, nichée au bout d’un chemin, une créatrice de bijoux. Comme toutes les filles, je m’y suis précipitée avec louloute 4 ans et là nos yeux ont pétillé

P1040906

L’Atelier de Lyseth est un vrai bonheur pour les yeux et le porte monnaie car de nombreuses créations sont tout à fait abordables. La créatrice accueille de jeunes talents et leur apprendre les techniques tout en les laissant libre court à leur création.
http://www.lysethcreation.com/index.html

P1040902

P1040901

A l’heure où nous vivons toutes et tous à 100 à l’heure, jonglant entre le travail, les enfants, l’école, la crèche, la nounou, le chéri, la famille, les amis, les courses, le ménage … (je m’arrête là car la liste serait bien trop longue  ) nous avons savouré une toute petite semaine de bien être rien qu’à trois, où nous avons pu nous retrouver sans les tracas du quotidien.
Vive les prochaines vacances !

Glee, Grey’s & Company !

Par Virginie

J’ai beau avoir 30 ans, essayer de tenir des discussions très sensées avec les amis, la famille, au travail et avec louloute, je reste une éternelle adolescente en ce qui concerne les séries girlys !
Pas bien, la honte ! Moi j’adore !!!!! Et que celle qui ne craque pas de temps en temps lève le doigt 😉
Tout a commencé avec Beverly Hills, rappelez vous Dylan, bad boys que nous avons toutes aimé ! Puis Melrose Place mais j’ai vraiment moins accroché et Hartley Cœurs à Vif, là je ne loupais aucun épisode ; les premiers émois avec Simon Baker aujourd’hui dans The Mentalist.
Avec Urgences et le beau Docteur Ross j’ai amélioré mes connaissances en anatomie, n’y voyez aucun sous entendu. J’ai pensé m’inscrire à la fac de médecine pour rencontrer ce dernier mais trop d’années d’études, et son copain le cochon ne m’attirait pas plus que ça à l’époque.cochon_1_
Pendant mes années lycée : Friends !!! On avait toutes envie d’avoir cette même bande de potes plutôt déjantée et si attachante arrivée à la trentaine. Pour ma part on n’en est pas loin !
A la vingtaine, les Frères Scott. Quel frère était votre chouchou ? Personnellement je n’ai accroché ni pour Lucas ni pour Nathan, mais il en faut pour tous les goûts.
Gossip Girl est très bling bling et un peu trop teenager pour moi. Je regarde pour piquer quelques idées accessoires et vestimentaires, tout n’est pas perdu. Parce que boire comme un ivrogne et être à la tête d’une multinationale à 18 ans, il ne faut pas nous prendre pour des idiotes non plus !
En grandissant, voilà Sex and the City. Attend elle parle de quoi Carrie là ??? Et c’est quoi ce lapin trop bizarre dans les mains de Samantha 😉 Oh my God !lapin-cretin-39184

J’ai vécu tout comme vous les amours contrariés de Carrie, mon préférée étant Aidan, Mr Big n’étant pas assez « classe ». Bon les scénaristes en ont décidé autrement, j’étais un peu déçue parce qu’il était vachement beau.
Dernièrement, j’ai zappé sur Drop Dead Diva. Après la médecine, le droit ! Jeune mannequin qui se retrouve dans le corps d’une avocate avec embonpoint qui a une superbe copine blonde écervelée (attention blonde ne rime pas avec écervelée, je précise). Parfois on frôle les caricatures du genre le physique ne compte pas, il faut uniquement voir la beauté intérieure, mais c’est exploité en finesse.
Il est vrai que ces séries ne sont pas très culturelles.
Parfois je pleure à la mort d’un personnage mais je vous rassure je m’en remets (le pire O’Maley dans Grey’s Anatomy et il parait que la nouvelle saison n’est pas tendre non plus …).
Mais je souris et rigole beaucoup ! Tout l’intérêt est là !
Je chante et danse avec Glee au grand désespoir de chéri et l’incompréhension de louloute que j’arrive peu à peu à pervertir, hihihi.
Finalement on ne demande pas grand chose à cette multitude de séries, seulement de nous divertir et je vous accorde que certaines y arrivent mieux que d’autres.
Il y en a beaucoup d’autres, je n’ai cité que des populaires qui me viennent à l’esprit (j’ai volontairement omis Desperate Housewive car autant les hommes que les femmes ont aimé au moins les premières saisons) et si vous en avez d’autres à me proposer dans le même genre, faites partager !

Nullipare & Tata #1: ma soeur Sophie

Par Virginie

Nous les Copine(s) ne nous intéressons pas uniquement aux nanas déjà mamans, les « nullipares » sont présentes & importent dans nos vies tout autant.

Voici la 1ère interview d’une longue série appelée « Nullipare & Tata ». Aujourd’hui, Sophie, ma sœur.

——————————————————————————————————————————————————————————————————————————

Chère toi,

Tu as été sélectionnée parmi 100 000 candidates pour répondre à cette interview exclusive.

 Ooooo toi l’heureuse gagnante, saches que  les critères de sélection ont été drastiques ! La qualité de ta candidature (quoi tu n’as présenté ta candidature à rien … ? mais non, ! mais non !) a été remarquée , notamment du fait de :

–          ta proximité avec la journaliste

–          le fait que tu n’aies pas d’enfant

–          ton caractère (quoi ? ben voui ! tu es une sacré personnalité !)

Accepteras-tu cette mission : livrer tes impressions, pour une publication dans notre blog de copine(s) ? OUIIII

Pas de tabou, soit franche et réponds avec humour comme tu sais le faire !

En quelque mots, présente toi :

Je suis Sophie.G née le 14/07/1984 à St Martin d’Hères dans une belle ville du Dauphiné.

Dès que j’étais dans le ventre de ma maman, je me suis fait remarquer. Et oui, quelle idée de naître un 14 Juillet mais surtout le jour où le tour de France passe à Grenoble et que toutes les rues sont bloquées 😉

Mon enfance s’est déroulée en Savoie et Normandie.

Je suis une vraie pipelette alors quand je ne parle pas, ça inquiète mon entourage … Je suis de temps à autre un peu soupe au lait…

On m’accepte tel que je suis 🙂

J’ai le cœur sur la main, parfois même un peu trop mais je ne supporte pas voir les gens tristes.

Mon oxygène c’est ma famille, mon chéri et ma nièce Léa. 3 atomes réunis pour faire de moi une femme heureuse.

Qui dans ton entourage proche a eu un enfant ? :

Toi ! Ma sœur.

Comment as tu accueilli la nouvelle ?:

Bon au début, j’ai eu un peu de mal car j’ai toujours voulu être la première à avoir un enfant mais finalement c’est moi qui ai aiguillé ma sœur pour qu’elle fasse sa prise de sang !

J’ai suivi toute la grossesse de ma sœur. Je l’ai même accompagnée à son 1er cours de préparation à l’accouchement.

Petit souvenir de ce moment : tout le monde se présente, les femmes accompagnées de leur mari et moi j’accompagne ma sœur ! Au moins ça a bien détendu l’atmosphère. J’ai tellement profité de ce moment que je me suis endormie 😉 Le moment qui m’a le plus ému, c’est quand ma sœur est venue dormir chez moi et le matin au réveil, j’ai vu les ptits doigts de pieds de ma nièce sous le ventre de sa maman.

Et en tant que tata ? :

Je crois que je n’ai jamais été aussi heureuse. Léa a beaucoup de tatas autour d’elle mais celle de cœur et de sang, je sais qu’il y en a 2, la sœur du papa et moi.

C’est un bonheur quotidien. Je protégerais cette petite comme si c’était mon propre enfant. On dit souvent que l’on est fier de nos enfants mais moi c’est de ma nièce.

sophie et léa

Qu’a changé l’arrivée de ce bébé dans ta relation avec cette personne ?

J’avais des relations assez conflictuelles avec ma sœur quand nous étions encore sous le même toit. Les éternelles bagarres entre sœurs … Mais une maison remplie de nanas, je vous laisse imaginer.

Nous nous sommes vraiment rapprochées quand on a pris un peu d’âge.

Alors quand elle m’a annoncée que j’allais être tata, ça a été pour moi un cadeau.

Je me sens aujourd’hui  plus proche de ma sœur. Nous avons une relation parfaite. Elle a toujours été là pour moi et moi je serais toujours là si elle ou quelqu’un de son foyer a besoin.

Ca va c’est pas trop relou  ?

Non je me lâche sur mes sentiments.

Quel est ton surnom ?

Tata relou … Ok car il y a déjà une copine de ma sœur qui s’appelle Sophie.

Pour info je ne souhaite pas conserver ce surnom. Merci au papa de Léa d’avoir dit « ohhh tata elle est relou d’appeler … »

J’aimerais juste qu’on m’en trouve un autre. A bon entendeur …

Fais tu des activités avec ta nièce ? Si oui lesquelles ? Si non pourquoi ? 

Oui, dès que j’ai Léa, mon chéri et moi essayons de faire pleins de choses avec elle. Nous l’avons emmené au parc de Clères voir les animaux, elle a pris son goûter autour des paons qui lui faisaient la parade pour avoir un p’tit bout de son biscuit.

Nous allons aussi à la piscine, avec un tonton maître nageur c’est plus facile. D’ailleurs elle commence vraiment à être à l’aise.

Prochaine sortie direction le Poney. Et oui j’adore l’équitation et je souhaiterai que ma Léa puisse découvrir cette activité avec sa tata 🙂

Un dernier mot ?

La famille est une pépite  d’or qui devient de plus en plus difficile à trouver mais aussi à garder. Prenons en soin .

Merci Sophie !

No woman no cry

9 mois que nous t’attendons avec impatience, 9 mois que je suis dorlotée, bichonnée et entourée.

Ah ça pour être entourée le mot est faible 🙂 Médecin, gynéco, maternité, labo pour la partie médicale et suivi de votre grossesse. Ensuite famille, collègues, amis et futur papa bien sûr pour vous accompagner dans cette 1ere grande étape qui est la Vie.

Le jour J tout est prêt, allez on y va, c’est parti mon kiki ! Je suis les conseils des cours de préparation à l’accouchement, des livres et magazines, je suis incollable sur l’arrivée tant attendue de l’enfant roi !

Voilà, tu es arrivée sans trop de fracas, « fingers in the noise » sans vouloir me la raconter ! J’ai mon bonheur entre les bras !
Mais qu’est ce que tu as? Arrêtes de pleurer Pénélope ! Ah non pardon Virginie! T’as tout pour être heureuse!!
En effet, poupée est en bonne santé, 2 bras, 2 jambes, un petit être qui nous remplit tant d’amour mais là, tout de suite, j’angoisse.

A la maternité, tout allait tellement bien alors pourquoi j’ai cette boule dans la gorge H24? Pourquoi je n’ai plus le goût ni l’envie de rire comme avant ?

Au début on m’a parlé du baby blues, t’inquiète pas ça va passer, c’est à cause des hormones
Le problème c’est que là ça dure, ça devient long et pénible autant pour moi que pour la petite, le papa, les amis. Ça s’arrête quand cette sensation de vide ?
Les journées et mois passent, 1, 2, 3 …
Les bébés arrivent chez les uns et chez les autres dans la joie la plus totale et je me sens la seule maman en détresse.
Quand on me demande comment s’organise la vie à 3 je réponds super bien, en ravalant mes larmes, mes doutes et questions. Les copines me questionnent comment j’ai fait pour retrouver la ligne si vite, si vous saviez comme je voudrai les avoir ces kilos en plus pour retrouver le sourire.
Pour éviter de faire trop souvent semblant, je vois moins de monde, je m’isole petit à petit parce que c’est épuisant de toujours devoir donner le change quand le cœur n’y est pas.

15264881-profil-silhouette-d-39-une-femme-en-regardant-le-soleil-levant-de-la-merNon je n’en parle pas, j’ai trop honte …

Vous avez compris où je veux en venir, le diagnostic tombe: dépression post natale.

Ce sujet encore tabou et épineux en France.

Cette pathologie qui se cache car on n’a pas le droit d’être mal quand tout va bien, un peu comme le fait de ne pas « tomber en amour » pour son bébé dès le premier regard (mais ça c’est un autre sujet, on pourra y revenir aussi !).
Devenir parent n’est pas toujours aussi rose que dans les contes de fées.
Pour certaines personnes cela semble inné, pour d’autres c’est plus compliqué. Si vous n’avez pas coché la première case et que vous êtes un jour confrontée à cette situation, sachez que vous n’êtes ni seule, ni une extraterrestre.
Il ne faut pas croire que l’herbe est plus verte chez les autres ! Eux aussi connaissent les crises de coliques, les nuits sans sommeil, les micro siestes, etc … Ils gèrent différemment, c’est tout. A chacun son rythme.

Dans mon cas, je ne remercierai jamais assez ma sœur de m’avoir conduit chez un nouveau médecin pour en parler. Nouvelle personne, aucun à priori me suis-je dit, c’était plus facile.
Merci à ma meilleure amie de n’avoir jamais baissé les bras pour moi ou oublié mon numéro de portable, de m’avoir écouté quand j’ai enfin pu en parler et sortir de mon terrier.
Le retour à la « normale » m’a pris une année. C’est long pour certains, court pour d’autres, tout dépend où l’on se place. Le plus important est qu’aujourd’hui je vais mieux car j’en parle ouvertement, que je ne cache plus les jours sans et que je croque à pleines dents les jours avec 😉

J’ajouterai juste une chose au Ministère de la Santé, à la PMI, aux personnes compétentes dans ce domaine : n’oubliez pas qu’un enfant ne nait pas dans les choux ou n’arrivent pas avec les cigognes.
Les parents sont aussi importants que les enfants 🙂 Prenez soin d’eux !

Les voyages forment la jeunesse !

J’ai beaucoup de chance, non seulement j’aime voyager (ce qui explique mon métier) mais en plus j’ai pu visiter quelques pays, sans prétention aucune.

Bien sûr, n’ayant pas gagné à Euromillions, n’ayant pas une fortune personnelle, n’ayant pas de compte en suisse et ayant retrouvé mes 5 semaines de congés payés que depuis peu, je n’ai pas fait le tour du monde, ni participé à une télé réalité !

Grâce à la magie d’internet, aujourd’hui on peut plus facilement prendre un vol et trouver une location vers une capitale Européenne sans casser son Livret A. Parfois, on peut aller plus loin et traverser un océan pour se retrouver les doigts de pieds en éventail sous un cocotier avec un clic de souris.

Pourquoi traverser les frontières me dites vous alors que la France est si riche ?

Voyager au-delà de notre pays me permet de rencontrer de nouvelles personnes et culture (quand on sort du club si on choisit ce mode d’hébergement !), de goûter des plats pleins de saveurs ou carrément bizarres, de s’extasier devant des paysages à vous couper le souffle, de refaire le plein d’énergie et revenir des souvenirs pleins la tête et les poches ! C’est aussi l’occasion de se retrouver soit en famille, soit avec sa moitié ou entre copines ! Lorsque la grisaille, la pluie, la neige et le quotidien nous submergent, je regarde les photos prisent durant les séjours, aussitôt ça met du baume au cœur à moindre cout et ça repart pour un tour !

Sans aller à l’autre bout du monde, j’ai une préférence toute particulière pour Barcelone.

Ville cosmopolite où les gens parlent fort et vont exhiber leur tatouage sur la plage du centre ville. J’adore me balader dans les ruelles du quartier Gothique, faire du shopping sur les grandes avenues, en prendre plein la vue au panorama du parc Guell ou devant la Sagrada Familia, déguster autant par la vue que par le gout les produits du marché de la Boqueria.

Tout cela est très touristique me direz vous, c’est vrai mais c’est tellement chouette ! Lorsqu’on s’éloigne un peu des grandes artères, on découvre des bars à tapas typiques, des bars chaleureux 😉 et les Barcelonais ! Car comme toutes grandes villes, il faut trouver les vrais, les locaux comme on dit, là est le hic par moment. Si par chance vous les rencontrez, cela vaut le détour !

Et vous, quelle est votre destination préférée ?

Par Virginie