Des gâteaux, des livres, des idées : Anne et Sophie / Les copines invitées #4

Vous est-il déjà arrivé de vous taper un délire avec des amis du style « si j’en avais le courage / l’occasion / l’argent, je lâcherai tout pour créer ma boîte ». Moi perso je me souviens d’un plan que aimions particulièrement : créer une « librairie-crêperie-garage-fleuriste ». Je pense que ce projet ne se concrétisera jamais mais je l’ai gardé depuis tout ce temps quelque part dans un coin de ma tête. Alors quand j’ai appris que Anne, une copine des années collège, et Sophie l’une de ses amies se lançaient dans l’aventure d’une librairie-salon de thé j’ai tout de suite ouvert grand mes oreilles et attendu avec impatience la concrétisation de leur idée. Cette semaine elles ont ouvert un projet sur la plateforme kisskissbankbank pour aider à trouver la fin de leur financement pour la création du Terrier. C’est l’occasion pour moi de les interviewer. Ce sont des filles formidables pleines d’énergie et cela vaut vraiment le coup de les aider à concrétiser leur rêve.
Le Terrier

Lire la suite

La Copine invitée #2 : Charlotte ….

Ce mois-ci c’est moi qui reprend le flambeau pour vous présenter une copine, j’ai nommé : Charlotte. Nous sommes des copines virtuelles rencontrées au détour d’un blog, ou plutôt de deux blogs, le sien Chut Charlotte, et le mien (l’autre pas celui des copines). A base de petits échanges par mail je pense que nous pouvons dire qu’un début d’amitié s’est forgé et j’ai donc décidé aujourd’hui de vous la présenter.  Charlotte c’est une chouette fille, qui en plus d’être une fée de la couture, est la maman de deux charmantes petites filles. Elle a un univers coloré et plein de vie, qu’elle partage sur son blog et dans sa boutique My Little Market.
Place à l’interview :

crédit photo : Chut Charlotte
– Quelle copine, mère et femme es-tu ?

Je suis une mère cool (trop peut-être) mais j’ai quelques tocs qui peuvent me faire passer pour une dingue psychorigide : je déteste les cheveux dans les yeux par exemple ! Donc je mène une guerre sans merci pour le port des barrettes. Chacun son combat, hein.

Pour le côté femme, j’adore me maquiller, bien m’habiller, bref tous les trucs de gonzesse, mais je trouve rarement le temps avec les bambins : je réserve ça pour les vacances où je me peinturlure les doigts de pieds de couleurs improbables et change de tenue 3 fois par jour (de préférence en piochant dans l’armoire de ma soeur, une vraie fashionista). Un vrai bonheur !

Et pour les copines, je n’ai malheureusement pas assez de temps pour leur en consacrer beaucoup… Mais je suis toujours ravie de les retrouver quand l’occasion se présente !

DSC_0199

Crédit Photo : Chut Charlotte

– Tu tiens le blog de couture « Chut Charlotte », pourquoi l’as-tu ouvert et qu’est-ce qu’il t’apporte ? 
J’ai ouvert mon blog en septembre 2012, pour partager mes réalisations de couture et échanger sur la planète blogosphérique…. J’avais aussi dans l’idée de vendre mes créations, et ça me paraissait important de commencer par me faire connaître sur la toile. Je prends beaucoup de plaisir à écrire mes articles et débiter mes sornettes,  et j’adore l’aspect communautaire des blogs : les défis à plusieurs, les conseils et astuces livrés par les unes et les autres…

DSC_0204

Crédit Photo : Chut Charlotte

– Depuis quand couds-tu ? 
J’ai commencé à coudre il y a 3 ans et demi, juste avant la naissance de ma première fille : j’ai été arrêtée et pour éviter de tourner en rond, je me suis achetée une machine à coudre (la plus simple qui existait) et le livre « Les intemporels pour bébés ». Et là, une vraie passion s’en est suivie ! Je crois que j’ai fait quasiment tous les modèles du bouquin en quelques mois… Après, on a déménagé aux Philippines, je me suis rachetée une machine là bas (totalement manuelle, comme celle de nos grands-mères!!) J’ai un peu galéré au début (pas de point avant-arrière, pas de point zigzag pour surfiler…), mais j’adorais tellement ça que je ne pouvais abandonner…

Sac gris étoiles (2)

Crédit Photo  : Chut Charlotte
– Tu as également ouvert une boutique sur « My Little Market », est-ce que c’est différent de coudre pour vendre par rapport à la couture pour tes filles ? 
Oui, c’est très différent : je vends surtout des accessoires (sacs surtout, pochettes pour Ipad, coussins…), alors que pour mes filles je couds surtout des vêtements. Sinon, je me mets la même pression pour que tout soit nickel, même quand mes coutures sont destinées à un usage familial…
Mais j’aime bien ma petite boutique en ligne : c’est l’occasion pour moi de stimuler encore plus ma créativité, en inventant de nouveaux modèles, de nouveaux designs (pour la ligne déco par exemple)… C’est très grisant.

Tunique Capella (7)
Crédit Photo : Chut Charlotte
– Combien de temps consacres-tu chaque jour à internet ? 
Je ne sais pas exactement mais j’y passe un paquet de temps ! En fait, l’Ipad fait que je surfe beaucoup sur les blogs de couture, Pinterest etc : c’est une solution très pratique quand on a des enfants je trouve : pour endormir mes filles, ou quand la plus jeune se réveillait en pleine nuit et que je l’allaitais encore, hop je prenais l’Ipad !
Sur l’ordi, je traite mes mails, prépare mes articles de blog, travaille les photos : là je dois y passer 1h minimum par jour.

Robe Slava (1)

Crédit Photo : Chut Charlotte

– Sinon il me semble que l’on peut dire que tu as déjà eu plusieurs vies, peux-tu nous en dire plus ? 
En fait, j’ai beaucoup vadrouillé à la fin de mes études, et ai essayé plusieurs métiers dans différents pays : d’abord le luxe, à Paris puis Hong Kong et Londres; ensuite j’ai essayé de me racheter une conscience (!) en me lançant dans l’humanitaire, et je suis partie un an aux Philippines. C’est là que j’ai rencontré mon mari, et après quelques années en France on est reparti à Manille pour une ONG. Là bas, j’ai découvert le métier de prof, un peu par hasard, et j’ai adoré ! Je viens donc de passer le concours d’instit pour exercer en France, et éventuellement repartir à l’étranger en famille…

– Et pour finir : quels sont tes 3 indispensables du moment ? 
un headband (découvert cet été en vacances grâce à ma petite soeur ! j’ai 10 trains de retard là je crois…) ; le dernier magazine Ottobre : j’adore les feuilleter et imaginer mes prochains projets de couture… ; et ma poudre Terracotta, absolument magique pour te donner bonne mine été comme hiver…

Je vous l’avais dit, Charlotte est une fille aux multiples facettes qui donne envie d’être connue. Courez vite découvrir son blog et sa boutique.

La Copine invitée #1 : Alice…

Par Raph

Nous inaugurons aujourd’hui un nouveau RDV pour votre plus grand plaisir ! Comme vous le savez déjà, notre blog est un blog de Copine(s), écrit par des Copine(s), pour des Copine(s). Et nous avons bien sûr chacune plein de Copine(s) super, alors, nous nous sommes dit que nous aimerions en inviter certaines pour élargir nos horizons, car vous allez voir, elles sont pleines de surprises…

Pour cette première, j’ai le plaisir de vous présenter Alice… Alice, je l’ai rencontrée au boulot, une « simple » collègue au départ. Et puis, de fil en aiguille, nous sommes devenues copines. Comme quoi nos collègues de bureau ne sont pas toutes des névrosées ambitieuses et/ou dépressives prêtes à tout pour vous passer devant. Alice, c’est même tout le contraire, toujours de bonne humeur, pleine de bonnes ondes et perso, je suis fan de son humour à 2 balles (blagues Carambar, de Toto, etc.), les journées sont parfois longues et un rien peut nous faire partir !

Je lui laisse maintenant la place pour que vous puissiez la découvrir à votre tour et qu’elle devienne elle-aussi votre copine…

?????????????????????????

– Quelle copine, mère et femme es-tu ?

Bonjour !

Tout d’abord, merci aux Copine(s) et particulièrement à Raph pour cette invitation chez vous ! Le blog « Copine, Mère et Femme » est un concentré de belles plumes, bons plans, coups de gueule… Tout ce que j’aime !

Première question : « quelle copine, mère et femme es-tu ? ». Je vais être très scolaire et répondre point par point !

Copine :

Mes vraies copines, je peux les compter sur les doigts de mes deux mains et Raph en fait partie (elle est même l’auriculaire de la main droite). Par contre, vous dire quelle copine je suis, aucune idée. Je pourrais répondre « parfaite » mais commencer cette interview en jouant la fausse prétentieuse, c’est un peu naze. Je botte alors en touche et : Raph, dis, je suis comment comme copine ?! –> « Et bien tu es une copine Parfaite ! » 🙂

Mère :

« Bonjour, je m’appelle Alice, j’ai 24 ans et je ne veux pas d’enfants ». Ca y est, j’entends les huées et reçois bien les cailloux que vous êtes en train de me jeter. Oui, nous vivons dans une société qui nous interdit de penser cela. A chaque fois que je le dis, les « mais t’es horrible ! » fusent de toutes parts. Ensuite, on essaie de nous faire culpabiliser, puisque nous, les femmes, nous sommes programmées pour pouvoir repeupler la planète en cas d’extinction de notre espèce suite à une attaque bactériologique. Par contre, prendre en compte les envies de chacune, ouh la non, quelle hérésie !

Et puis de toute façon, je l’ai déjà mon bébé. Sauf qu’elle a quatre pattes, est de trois couleurs, perd ses poils à l’approche de l’été et se prénomme Bouloche. Il y a bientôt 2 ans, nous avons adopté un tout petit chaton à la SPA. J’avais entendu que les minets mal sevrés avaient tendance à prendre les humains qui les ont élevés pour leurs vrais parents. Ah, on ne m’avait pas menti. Ma boule de poils nous réclame un câlin dès le réveil, dort sur nos jambes ou dans nos bras chaque nuit et nous suit à longueur de journée. Je sais, ce n’est pas comparable avec un enfant… Mais Bouloche fait partie de ma vie, je ne pouvais pas ne pas vous en parler !

2013-04-22 21.43.05The Bouloche !

Femme :

Lorsqu’on atteint notre majorité, on passe de la catégorie « enfant » à celle de « femme ». Oui, comme ça, d’un coup. Pourtant, il me semble qu’il manque une transition entre les deux, à mi-chemin entre l’âge adulte et l’enfance. A 24 ans, je suis encore coincée dans cette zone. J’aime être féminine, porter des talons, avoir des responsabilité de « femme » MAIS j’aime aussi les t-shirts enfantins, les boucles d’oreilles en forme de chaussures ou de grosses marguerites et regarder les dessins animés le matin.

??????????????????????????????? ???????????????????????????????

Je crois que je resterai à vie coincée entre l’enfance et l’âge adulte. Même mon futur statut de femme mariée (mouahaha, je vais me marier dans 1 an ! A chaque fois que j’y pense, je suis excitée comme une petite puce !) n’y changera rien.

– Quels sont tes 3 indispensables du moment ?

Ces jours-ci, j’ai du mal à me passer de :

– ma bouteille d’eau fraîche (jadore le soleil mais supporte très mal la chaleur)
– mon autobronzant (bah oui, le soleil est arrivé tellement tard que mes jambes – qui ne sont déjà pas des jambes de top model – sont horriblement blanches)
– notre barbecue électrique (qui nous fait passer de belles soirées sur notre petite balcon).

A tout ça, on rajoute les classiques : mon téléphone, mon ordinateur, ma brosse anti-poils de chat et mes pots à épices. Entre autres.

– Comment sévis-tu sur la toile et pourquoi ?

Je suis la créatrice des « Délices d’Alice » (http://les-delices-d-alice.blogspot.com), un blog culinaire que j’espère à la portée de tous. Ouvert depuis deux ans, il comptabilise en moyenne 700 visites par jour. A l’origine, je l’ai créé uniquement pour pouvoir partager rapidement et facilement mes recettes avec mes copines. Puis petit à petit, mon projet a pris une autre ampleur et aujourd’hui je suis heureuse de faire pleinement partie de la blogo culinaire.

Faire sa place sur cette blogosphère culinaire est un travail de longue haleine. Déjà, il faut animer votre univers : réfléchir aux recettes, les prendre en photos, les retoucher, écrire la recette et le texte qui l’accompagne, la publier, la partager, répondre aux commentaires et aux mails des internautes, faire évoluer le blog. Ensuite, c’est à votre tour d’aller visiter les blogs des autres cuisinautes, pour vous inspirer, découvrir et partager. En gros, pour que je sois au top, il faudrait que je consacre 2h par jour à cette activité, ce que j’ai beaucoup de mal à faire depuis que j’ai retrouvé du boulot (mais j’ai tellement espéré ce travail que je ne vais pas m’en plaindre !).
Quelle est la meilleure astuce culinaire que tu peux partager avec toutes les Copine(s) ? Comme beaucoup, vous pensez que « le gras c’est la vie » et qu’un plat sans huile, sans beurre ou sans crème n’a pas de goût ? Mettez un peu de piquant dans votre cuisine grâce aux épices ! Je dois avoir une quarantaine d’épices différentes. De l’eau + du curry + de la fécule de maïs = une sauce onctueuse qui remplacera aisément une crème dans des pâtes ; des légumes vapeur + du poisson blanc + du combava = un plat rapide et sain plein de goût ; une salade de fruits + de la cannelle = un dessert délicieux pour terminer le repas sur une note fraîche.– Quel est ton plus grand rêve ?

Être épanouie et enfin dire « flûte » à tous mes complexes. A part ça, je ne suis pas exigeante : passer ma vie avec l’homme de ma vie, profiter un maximum de ma famille, partager de bons moments avec mes copines, avoir un boulot qui me plait et avoir de beaux projets, voilà tout ce qui me fera toujours aimer la vie…